Game of Thrones : L'Histoire de Westeros et Essos
Par

Nous nous penchons aujourd'hui sur un très bel ouvrage, intitulé Game of Thrones : Les Origines de la Saga, qui dévoile en détail l'Histoire du monde inventé par George R.R. Martin.

En version originale, ce livre s'intitule The World of Ice and Fire, nom sans doute plus explicite et faisant évidemment référence au titre de la série de romans (A Song of Ice and Fire). Les éditions Huginn & Muninn nous en offrent ici une très belle adaptation, soignée et richement illustrée.
Mais de quoi s'agit-il exactement ?
Eh bien, de chroniques, héroïques ou cruelles, écrites par un mestre et contant l'Histoire du monde connu, de l'âge de l'Aube et de l'arrivée des Premiers Hommes jusqu'à la chute de la Maison Targaryen et l'avènement de Robert Baratheon.


Le fait de faire rédiger cet épais recueil par un personnage fictif, intégré à l'univers de Game of Thrones, apporte un plus indéniable. D'ailleurs, même l'aspect visuel, avec des pages jaunies, donnant une impression d'ancienneté, a été pensé pour rendre ce voyage le plus immersif possible.
La première partie, centrée sur l'historie ancienne, nous renseigne sur les Géants et les Enfants de la Forêt, ainsi que les Premiers Hommes, tout d'abord débarqués à Dorne. Certains éléments sont assez bien trouvés et permettent de donner de la crédibilité au récit, tout en le dotant d'une certaine touche de poésie parfois.
Par exemple, la sonorité du langage des Enfants de la Forêt est décrite comme étant basée sur des éléments naturels, comme "le chant des pierres dans un ruisseau, le vent à travers les feuilles ou la pluie sur l'eau". C'est non seulement joli, mais cela permet d'imaginer sans peine le côté franchement exotique d'une telle langue.


L'on enchaîne ensuite avec l'âge des Héros, la Longue Nuit (un hiver ayant duré une génération) ou encore l'ascension de Valyria, grâce notamment aux dragons. Des explications sur l'organisation sociale des différents peuples côtoient des références à des contes, expliquant notamment l'affinité qu'avaient les Valyriens avec les dragons.
Cette partie se termine par l'arrivée des Andals et le Fléau de Valyria.

L'on passe ensuite au Règne des Dragons et à un long compte-rendu du règne des nombreux rois Targaryen, de Aegon, premier du nom, à Aerys II, le fameux roi fou, aussi appelé "roi croute" à cause de son habitude de se blesser avec le trône de fer... ah oui, quand on passe à la postérité avec de tels surnoms, c'est que l'on n'était pas forcément une flèche.
Tout cela est très détaillé et vite passionnant pour peu que l'on s'intéresse bien sûr déjà à l'univers. L'on découvre par exemple les jeunes années de Tywin Lannister, personnage important de la saga, et plus jeune Main du Roi, puisqu'il obtint ce poste à l'âge de vingt ans.
Tout cela s'achève par la rébellion de Robert Baratheon et son accession au trône.


Bien que tous les évènements passés soient alors décrits jusqu'au début des romans, l'on n'en reste pas là, puisque l'ouvrage s'attarde ensuite sur chaque région importante, avec une carte assez détaillée à chaque début de chapitre (cf. cet exemple).
Une grande place est bien entendu faite à Westeros et au Royaume des Sept Couronnes, en commençant par le Nord. Là encore, les informations sont nombreuses et quasiment exhaustives : géographie, climat, population, coutumes, commerce, ressources, conflits, villes et châteaux, les domaines abordés sont très nombreux et forment une toile de fond aussi vraisemblable que variée.
L'on aura par exemple, pour la Garde de Nuit, la liste des châteaux actifs ou abandonnés.

Ce zoom sur les différents territoires se poursuit avec le Conflans, le Val, les Iles de Fer, les Terres de l'Ouest, le Bief, les Terres de l'Orage et Dorne.
L'on passe ensuite à Essos, et notamment aux cités libres, telles que Braavos ou Volantis. Enfin, l'on part explorer les contrées situées au-delà de ces cités, voire même au-delà des Os. Certaines terres, comme Yi Ti et ses Empereurs-Dieux, réservent quelques surprises et sont très différentes des endroits plus visités dans la saga.


Bien qu'il ne s'agisse pas d'une encyclopédie, le livre est parsemé de détails intéressants, comme une représentation des différentes pièces de monnaie utilisées ou encore des arbres généalogiques.
Les illustrations, très nombreuses, sont d'une grande beauté et souvent fascinantes. Les forteresses sont notamment très bien représentées (c'est un peu moins le cas des grandes batailles).
Un index, fort utile, facilite également les recherches.
Bon, pour jouer les emmerdeurs, on pourrait dire qu'un plan de Winterfell par exemple aurait été un plus sympa, mais c'est vraiment là de l'ergotage (et c'est surtout parce que j'adore les plans... et Winterfell).

L'ouvrage est de belle taille, joli, épais, très complet, ce qui justifie pleinement son prix (quarante euros), d'autant que le texte français est d'une grande qualité malgré sa densité. Un soin évident (mais pas toujours évident pour tous les éditeurs) a été semble-t-il apporté à la relecture.
Bref, tout cela en fait un cadeau idéal pour les fêtes et un excellent complément aux Cartes du Monde Connu, publiées chez le même éditeur. Inutile de dire que c'est également un support de choix pour tout Maître de Jeu en manque d'inspiration.

A conseiller à tous les fans de cette excellente saga.



+ Les points positifs - Les points négatifs
  • Très complet.
  • Passionnant si l'on aime ce genre d'ouvrage "historique".
  • De magnifiques illustrations.
  • L'aspect livre ancien, très sympa.
  • Une édition française de grande qualité.

  • Il manque sans doute une carte globale, un peu détaillée, pour pouvoir se faire une idée de l'ensemble du monde (celle présente en début d'ouvrage, sans les villes ni aucune indication, n'est vraiment pas suffisante, surtout pour les spectateurs de la série TV qui n'auraient rien d'autre à quoi se référer).