Batman - Futures End
Par
Le Batman Saga hors série #7 dévoile une partie de l'univers futuriste de Futures End.

La saga Futures End, dont Urban Comics commence la publication le mois prochain en librairie, se déroule dans un futur proche dans lequel Terry McGinnis (dont nous vous avons parlé à l'occasion de la sortie de Batman Beyond) tient un rôle important.
DC Comics a choisi de lever un peu le voile sur certains aspects de l'intrigue en publiant, il y a quelques mois, une série de one-shots se déroulant cinq ans dans le futur de son univers.
Ce sont six de ces épisodes spéciaux qui sont réunis ici, constituant ainsi une sorte de prologue.

Le premier chapitre, Futures End : Batman/Superman, est consacré, comme son nom l'indique, aux deux poids lourds de l'éditeur et est écrit par Greg Pak.
Enfin, consacré surtout à Batman plus exactement, puisque Superman est absent sans que l'on sache trop pourquoi pour le moment. Bruce Wayne, blessé, est gravement diminué. Le monde entier semble émerger d'une guerre épouvantable. Batman, équipé d'une armure, va devoir affronter un Metallo impressionnant, ayant survécu à une frappe nucléaire directe...
Un peu décousu et plein d'interrogations, mais c'est bien entendu volontaire.


Le second épisode, Futures End : Batman, voit Bruce Wayne tenter de s'introduire dans un des laboratoires de Lex Luthor afin d'y dérober le "composant Caulder" dont il a grandement besoin.
Une sorte de longue infiltration qui consiste surtout à éviter des pièges automatiques et à faire preuve d'anticipation et d'ingéniosité.
Le final permet tout de même de comprendre, avec surprise, où Batman souhaite en venir.

La troisième partie, Futures End : Detective Comics, s'attache aux pas d'un duo étonnant, puisque Batman fait équipe avec Edward Nygma, alias le Sphinx. Ce dernier va aider Batman à s'introduire sur l'île d'Arkham, dont il a conçu les systèmes de sécurité. Une prise d'otages s'y déroulant, il est urgent d'aider la police, incapable de pénétrer dans les lieux.
Le récit vaut surtout pour le renversement de situation final, montrant l'intelligence d'un Batman particulièrement retors.

Le quatrième volet, Futures End : Batman & Robin, débute par l'entrée en scène d'un nouveau Robin, Duke Thomas.
Ce dernier est baladé un peu partout par Alfred pendant que Batman, qui souhaite l'éloigner du combat, affronte un membre de la Ligue des Assassins qui pourrait être l'Hérétique, l'assassin de Damian Wayne.
Grosse castagne et présentation du nouveau Robin sont donc au menu.


On poursuit avec Futures End : Batgirl, centré sur Barbara Gordon (au centre d'une polémique il y a peu), avec Gail Simone au scénario.
La scène d'ouverture revient sur le frère de Barbara, un frappadingue qui a le don de lui pourrir la vie depuis des années.
L'on découvre ensuite, cinq ans dans le futur, la Ligue des Batgirls, dirigée par une Barbara qui, après avoir été entraînée par Bane, est devenue la Bête Noire. Elle se devra d'ailleurs d'affronter son ancien instructeur et ses vieux démons.
Une histoire chargée en émotion, qui montre une Barbara malmenée par la vie, traumatisée, suicidaire presque, qui va se relever et faire preuve d'un courage exemplaire.

On termine par Futures End : Dick Grayson. L'ancien Nightwing découvre les horreurs commises pendant la guerre par KGBeast, actuel dirigeant de la fédération de Russie, qui a d'ailleurs fait main basse sur l'Asie et l'Europe. L'on suit parallèlement une love story avec sa coéquipière lors d'une narration à rebours qui commence donc par la fin.
Plutôt habile, ce dernier one-shot permet de découvrir un peu plus un monde bouleversé par les évènements s'étant déroulés pendant cette ellipse de cinq années.


Cet hors série, contrairement à ce qui se fait habituellement, n'est pas, comme vous avez pu le constater, un récit complet mais plutôt une suite d'histoires brèves dévoilant, de manière parcimonieuse tout de même, les premiers éléments sur l'avenir des héros et les évènements qu'ils ont dû affronter.
Plutôt agréable, visuellement bon, il s'agit surtout de faire monter la sauce en attendant le début de Futures End.
Urban Comics se distingue encore par un réel effort en matière de rédactionnel. En plus d'un texte introduisant chaque épisode, un article de deux pages (plutôt destiné aux novices, forcément) fait le point sur les futurs alternatifs du DCU.

A réserver exclusivement aux lecteurs qui souhaitent suivre l'event qui débutera le mois prochain.



+ Les points positifs - Les points négatifs
  • Une Barbara Gordon forte et charismatique.
  • Quelques infos sur la fameuse "guerre" qui semble avoir ravagé le monde entier.
  • Un réel souci d'accompagnement de la part d'Urban.

  • Des one-shots destinés à aiguiser notre curiosité plutôt qu'un réel récit à part entière.